FONDATION CENTRE DE RECHERCHES MEDICALES CARLOS ET ELSIE DE REUTER
Imprimer cette page

Historique

Nous étions unis par 50 ans de bonheur et le serons à jamais.

Une phrase, gravée sur le tombeau d'un couple au cimetière de Cologny. Leur vie s'est éteinte, certes,
mais leur générosité matérielle et de coeur, leur amour et leur mission pour l'humanité, s'inscrivent dans l'éternité.

Lui, Carlos de Reuter, fils cadet du banquier Allemand Johannes de Reuter, naît le 27 décembre 1892 à Amburgo, en Argentine. Son enfance se passe dans les pays d'Amérique latine où son père exerce les fonctions de zeprésentant de la Deutsche Bank. C'est en Argentine qu'il entreprend ses études, pour les poursuivre en Allemagne.

Elle, Elsie, est originaire de Potsdam mais vit aux Etats-Unis. Leurs routes se croisent à Madrid, c'est le coup de foudre et une grande passion naît, une passion qui amènera Carlos à démissionner de son poste d'attaché de l'ambassade d'Argentine à Berlin pour rejoindre Elsie. Le destin les unit officiellement le 21 mars 1921 à New-York.

Homme d'affaires avisé, Carlos entre par la grande porte à WallStreet. Grâce à son flair financier, il réussit à surmonter le krach boursier de 1929, ainsi que la crise financière qui bouleverse les années 30, sans dommage important.

Elsie et Carlos passeront toute la période de la seconde guerre mondiale à Paris. Ils s'établissent ensuite à Cuba oû ils passent quelques années merveilleuses, partageant tous deux l'amour de la vie, de la danse, du soleil et de la musique. Ils quittent Cuba avant l'arrivée au pouvoir de Fidel Castro.

Ils arrivent à Genève en été 1953, où ils séjournent de nombreux mois. La vie paisible de notre cité leur plaît,
et le climat convient parfaitement à Elsie qui souffre déjà depuis quelques années d'arthrose. Ils décident donc de s'installer dans notre ville. Carlos y fait construire pour son épouse une villa dans le style des maisons coloniales de la Louisiane qu'il baptisera "La Louisiana".

C'est en 1965, lors d'une soirée organisée par l'ambassadeur d'Argentine à l'ONU, que j'ai eu le bonheur de faire leur connaissance. Je me rappelle avoir été frappée par leur joie de vivre et leur jeunesse d'esprit. L'amitié qui est née ce soir là entre nous ne devait jamais se démentir.

L'année de notre rencontre, Carlos est victime d'un grave problème cardio-vasculaire et consulte le Professeur Charles Hahn. L'amitié qui se noue entre les deux hommes est à l'origine de l'idée d'une fondation pour la recherche médicale.

Suite à une attaque cérébrale en 1968, Elsie est traitée par le Professeur Gauthier à l'Hôpital Cantonal Universitaire de Genève. Les soins prolongeront sa vie jusqu'en septembre 1969, date tragique pour Carlos. Son seul réconfort fut de se rendre chaque jour au tombeau qu'il lui fit construire au cimetière de Cologny.

Les profonds liens d'amitié qui existaient entre le couple de Reuter et les médecins de l'HCUG les ayant soignés, la grande générosité de Carlos, soucieux de servir l'humanité et de voir son nom se perpétuer, aboutiront à la création de la Fondation Centre de Recherches Médicales Carlos et Elsie de Reuter en 1981.

Lors d'un ultime voyage à Marrakech, le coeur de Carlos s'arrêta de battre le 21 février 1979. Il fut enterré aux côtés de son épouse. L'épitaphe du tombeau où ils sont unis éternellement reflète leur bonheur.

Un bonheur que la Fondation essaie, par l'intermédiaire de ses subsides, de transmettre aux malades dont le seul espoir réside dans la recherche médicale.

Genève, le 25 novembre 1998 Karin Berclaz, Directrice générale de la Fondation Reuter.

separation line